Actualités

Portrait de 34060

Cet été, on écoute par ici et ailleurs...

Concerts, labels, artistes locaux, ce qu'il faut écouter cet été, par ici et un peu plus loin...

 

1. Danyèl Waro. Le Staccato Crew est une association basée à Miramont-de-Guyenne qui intervient depuis 1996 à la limite des territoires ruraux Lot-et-Garonnais et Girondins. Depuis plus de 20 ans cette association "Tout Terrain" fait preuve d'un très grand savoir faire et réussi de très belles programmations musicales donnant à ce territoire situé entre Tonneins, Saint-Macaire et Monségur un certain rayonnement culturel. Ca sera encore largement le cas cet été avec une série de concerts à ne pas manquer à moins d'une heure de la Métropole bordelaise. L'été commencera pour le Staccato Crew avec la venue de d'un artiste majeur de la Réunion. Forte tête, viscéralement anti-colonial et anti-fasciste, militant au franc-parler, Danyèl Waro est une figure emblématique de La Réunion dont les engagements politiques se retrouvent avant tout dans sa musique. Ce grand poète défend le Maloya (style musical de l'île de la Réunion) en version non édulcorée, à l'aide de mots à la fois simples et aiguisés. Longtemps interdit, le Maloya (style musical aux origines africaines, malgache et indienne) a été récupéré dans les années 70 par les mouvements indépendantistes avant de renaître véritablement dans les années 80. Et Danyel Waro est l'un des principaux acteurs de cette renaissance. Par sa musique, il a su faire prendre conscience à de nombreux Réunionnais (égarés dans les méandres du jazz, du zouk ou du reggae) de l'importance de leur patrimoine culturel. 

2. Chico Trujillo. Staccato accueillera également le 19 juillet le groupe le plus populaire du Chili, considéré comme un des meilleurs en live d'Amérique Latine ! Chico Trujillo épice la cumbia colombienne de sa culture chilienne. Cette section de 11 musiciens survitaminés est de celles qui remplissent les stades au Chili. Un cocktail cumbia-ska dopé à la bonne humeur, des rythmiques implacables, des cuivres infatigables et un chanteur au talent de showman comme aux plus beaux jours de la Mano Negra.” Une performance musicale et festive qui promet le 19 juillet à Tonneins. A voir également à Bordeaux au Square Dom Bedos pour la 9e session du Festival Relâche organisé par l'association Allez Les Filles !

3. Queen of the Meadow. Pour ceux qui ont déjà vu Julien Pras en live, Helen Ferguson n'est pas une inconnue et elle pose d'ailleurs sa voix sur le très beau "Wintershed" du Bordelais. C'est bel et bien seule qu'elle mène sa barque sous le nom de Queen of the Meadow, alias sous lequel elle avait déjà sorti un album ("Aligned With Juniper" en 2016), et la suite arrive bientôt. Ce sera chez Only Lovers Records le 5 octobre, et "A Room to Store Happiness" se dévoile déjà avec ce titre "Withdrawn".

4. Les filles d'Illighadad. Il y a encore peu, Les Filles d'Illighadad chantaient dans la brousse, entre Tahoua et Agadez. Aujourd'hui, les trois musiciennes touarègues font la tournée des plus grands festivals européens. Emmenées par Fatou Seidi Ghali, l'une des rares guitaristes femmes de la musique ishumar, les 3 amies ont séduit jusqu'aux Etats-Unis puisque leur premier disque est sorti sur "Sahel Sounds", le label fondé par l’américain Christopher Kirkley. Venues du Sahel elles font cet été deux haltes en Gironde pour nous faire découvrir leur incroyable "blues" saharien électrique, hypnotique, beau et volontaire. Le 8 Juillet à La Réole et le 18 Juillet au Café Pompier à Bordeaux

5. PENDENTIF. L’association Bordeaux Rock et la Ville de Lège-Cap Ferret nous offrent une 7e édition du Festival Les Plages Pop ! Dans le cadre du Village du Canon, vous attend la plus pop des escapades du Bassin d’Arcachon ! Rendez-vous les 17 et 18 juillet, le temps de 2 soirées gratuites avec une programmation sentant bon les embruns et le sable chaud. Cette année, on prendra le large avec la chanteuse suisse Vendredi sur Mer venue présenter son dernier EP "Marée Basse", on passera un doux moment avec Cléa Vincent, l’une des sensations pop de ces dernières années et on se déhanchera au rythme de la pop sensuelle et mélodique de Pendentif ! A savourer également : l'indie pop de TH da Freak et les pépites musicales des dj Fellini Félin et Picaszo & Boulzy. Les 17 et 18 juillet sur la presqu'île du Cap-Ferret.

6. A place to Bury Stranger.  La salle des fêtes du Grand Parc a été inaugurée en juin dernier faisant revivre un lieu au passé résolument rock... Le pedigree de la salle sera entièrement respectée le 29 août avec le concert de A place To Bury Strangers. Le trio basé à Brooklyn aussi bruyant qu"inquiétant, nous transmettra son rock vénéneux et nébuleux en pleine tête pour un moment d'une rare puissance.

7. Les Negresses Vertes. Le mythique groupe alternatif français débarque à Tonneins le 9 septembre pour le 18e festival de l'association Staccato : Abracada'Son. En 1988, en pleine effervescence du rock alternatif, paraît l'album "Mlah" des Négresses Vertes. Il s’ouvre sur "La valse à l‘accordéon" suivi du fameux "Zobi la mouche", manifeste post punk du groupe et de "Voila l’été". Plus tard viendront les titres "Sous le soleil de bodega", "Face à la mer" et bien d‘autres… La tribu charismatique et tapageuse se forme dans le Paris populaire des années 80, passe par le cabaret équestre Zingaro, le punk, la musique gitane. Ils donneront naissance aux Négresses Vertes qui restent à ce jour un de nos représentants les plus emblématiques à l’étranger et plus particulièrement en Grande Bretagne. La disparition tragique du chanteur Helno en 1993 marque un tournant dans l'histoire du groupe. Ils se relèveront et continueront à produire de nouveaux albums, explorant des univers musicaux en collaborant avec Massive Attack pour le superbe remix de "Face à la Mer", ou avec Howie B avec l’excellent album Trabendo. Ils continueront à jouer à travers le monde jusqu'à la séparation du groupe en 2001. Ceux qui ont assisté à leurs concerts se souviennent encore de la fusion musicale pleine d’énergie et d‘humanité qui se dégageait de leur spectacle. 

8. SIZ. Dans la torpeur estivale de la métropole, certains musciens continuent à produire, jouer enregistrer et Siz est de ceux-là avec toute la nonchalance décompléxée propre à sa jeunesse et à cette scène bordelaise qui nous remet en mémoire tous les fantômes grunge des années 90... Tout comme ses copains bordelais de Cockpit ou TH da Freaks, SIZ balance un rock échevelé sale et pop qui évoque forcément Dinosaur Junior ou Built To Spill. Un exercice faussement "je m'en foutiste" qui a ce pouvoir essentiel de nous faire sourire tout en secouant la tête... A suivre... 

Illustration de couverture : Exposition "All You Need Is Love" au Musée de la création Franche à Bègles.

Retrouvez nos sélections précédentes directement sur le site Soundsgood

  • Titre: Cet été, on écoute par ici et ailleurs...
  • Posted by:
  • Date: 3:55 PM
  • Étiquettes:
Top