Actualités

Portrait de 34060

En juin, on écoute par ici et ailleurs...

Concerts, labels, artistes locaux, ce qu'il faut écouter en ce moment ici et un peu plus loin...

1. LOIC LANTOINE. 

C'est la 9e édition du festival le Haillan Chanté qui fait la part belle à la chanson française. Une chanson française qui aime les mots, raconte des histoires, aime rendre hommage aux aînés mais qui aime aussi innover, s'ouvrir aux autres cultures. Une chanson française singulière dans son amour de la langue et plurielle dans ses formes musicales avec cette année à l'affiche : Barbara Carlotti, Michel Jonasz, Marc Dessolas et Loïc Lantoine. Le nordiste sera à l'Entrepot vendredi  8 juin accompagné par son complice de toujours, le contrebassiste François Pierron et nous promet sans aucun doute un grand moment d'émotions parfois drôle souvent tendre et toujours humble.

2.DEERHUNTER. 

En ce mois de Juin, la Rock School Barbey accueille 2 groupes majeurs de la scène indie américaine. Deerhunter tout d'abord, la chose de Bradford Cox, son chanteur-guitariste, qui y a trouvé le réceptacle idéal de ses angoisses et obsessions. Cependant, le groupe d'Atlanta n'a jamais été une simple machine à broyer du noir et, sur le canevas cafardeux du songwriting de Cox, a toujours su trouver une salvatrice liberté de ton, en inventant de véritables univers musicaux aux ambiances changeantes, luxuriantes. Gagnant en notoriété et en audience (surtout avec le récent Fading Frontier), Deerhunter n'a jamais rien renié de ses exigences artistiques laissant au détour de chaque morceau, le miracle possible pour tout auditeur d'être happé par un moment de grâce. Le 4 juin à la Rock School Barbey

3. JOHN MAUS. 

John Maus ensuite... "La musique de l’Américain sort tout droit d’un film de Lynch, une synth pop funèbre et tordue noyée dans la reverb et le spleen de Joy Division pour faire chialer les loups et vendre son âme à la cold wave. Outrancier ? Ringard ? Rétro ? Certainement, mais vous pouvez ajouter glacial à se tailler des mister freeze dans vos nuits esseulées, flippant et hypnotique. Sur scène, JOHN MAUS c’est une autre paire de manche. À la mélancolie froide de la musique gravée se substitue une énergie live complètement barrée. Après plusieurs années d’absence, John Maus revient avec un nouvel album de pop noire, dansante et macabre « Screen Momories » sorti en octobre 2017 et un passage à la Rock School Barbey le 6 juin !" (Source : http://www.rockschool-barbey.com)

4. JOHN MOODS. 

Le 14 juin, c'est sans aucun doute l'affiche la plus excitante de ce moi de juin... John Moods le projet musical solo de Jonathan Jarzyna du groupe Fenster sera au Café Pompier pour crooner sans craner et exhaler ses ambiances sensuelles et ensoleillées d'une Californie fantasmée depuis son QG berlinois. Il sera accompagné du sensible et étrange électron libre canadien Sean Nicholas Savage. Le redoutable et fragile bordelo-Montois Sam Fleisch complètera une soirée on ne peut plus puissante et romantique...

5.TENDER FOREVER. 

Entre 1968 et 1992, la Salle des Fêtes du Grand Parc a accueilli des artistes mythiques comme The Cure, The Ramones ou encore Iggy Pop mais aussi de nombreux concerts de groupes bordelais de l'époque (Les Standards, Strychine..), affirmant ainsi une identité résolument rock. Cette soirée d'inauguration verra le retour sur scène de groupes bordelais ayant marqué l'histoire de la scène bordelaise. L'occasion de retrouver Mélanie Valera qui avec son projet solo Tender Forever avait impulsé une certaine énergie à toute une nouvelle scène locale, décomplexé aussi pas mal d'artistes à la fin des années 2000 en s'autorisant d'écouter autant Bikini Kill que Justin Timberlake. Par son charisme, son sens de la performance et en s'appropriant une certain idée du DIY privilégiant l'intention et le propos à la forme, elle avait séduit Calvin Johnson qui lui a ouvert les portes de son mythique label K records. Aujourd'hui installée à Olympia dans l'Etat de Washington, célèbre pour son bouillonnement artistique elle reviendra à Bordeaux pour nous rappeler que la scène est sans aucun doute une affaire de convictions, de coeur et de tripes. 

6. MOON GOGO. 

Après le passage l'an dernier de Boubacar Cissokho, La Petite Populaire, cette excellente association culturelle implantée en sud-Gironde nous propose un nouveau beau moment de partage dans le parc de la piscine de La Réole. Dans ce cadre magnifique, assis ou allongés, dans l'herbe ou sous les pins, on pourra apprécier la musique du duo franco-sud coréen Moon Gogo... "Le groupe réunit le French Cowboy Federico Pellegrini (guitare-chant-claviers à un doigt) et la nanto-coréenne E’Joung-Ju, joueuse émérite de Geomungo, instrument traditionnel coréen à six cordes. Ensemble, ils construisent une musique dépouillée et obsédante, élégante et légèrement débraillée, intime et suavement punk. De la musique de chambre pas très bien rangée ! Une après-midi familiale et conviviale en perspective dimanche 24 juin. 

Illustration de couverture : Cyrille-Marie Brachet, collection du Musée de la création Franche à Bègles.

Retrouvez nos sélections précédentes directement sur le site Soundsgood

  • Titre: En juin, on écoute par ici et ailleurs...
  • Posted by:
  • Date: 4:43 PM
  • Étiquettes:
Top