Ienisseï

0
Pas encore de votes
Livres
Parution: 
2014
Editeur: 
Verdier
Importance matériel: 
1 vol. (89 p.) : 22 cm

Connectez-vous pour pouvoir réserver.

Russie blanche

Résumé

De Tarkovski aux Pussy Riot en passant par Boulgakov, Vassili Golovanov, ou encore Paul Virilio, ce récit, qui relate une descente du fleuve Ienisseï, de Krasnoïarsk à son embouchure dans l'Arctique, dresse un état des lieux alarmant de la réalité sibérienne. Dans une seconde partie, il évoque la Biélorussie d'aujourd'hui, pays méconnu et souvent caricaturé.

Avis des lecteurs

César a aimé Iénisseï de Christian Garcin, un auteur prolixe aux multiples facettes ; il a publié des romans, des récits de voyage, des fictions biographiques, des poèmes... Le point commun de beaucoup de ses livres est la quête de l'inconnu, que ses personnages soient réels ou imaginaires. Dans Iénisseï il dresse un état des lieux de la Sibérie et de la Biélorussie et nous dit quelque chose de la complexité des relations entre Russie et peuples de l'ancien bloc soviétique. Avec une empathie évidente pour ceux qui croisent son chemin, il attrape l'âme et le réel des lieux traversés à petite allure... Christian Garcin pratique les 'déplacements doux', il marche ou se laisse glisser au fil de l'eau, aucune précipitation dans ses voyages, la lenteur est indispensable pour changer le point de vue, le mode d'attention à la géographie physique et humaine. Rendez-vous à la Bibliothèque pour rencontrer Christian Garcin le 26 novembre 2016, a rappelé César !





Disponibilité Localisation Section Cote Type de document
DisponibleDisponible Rez-de-chaussée - Récits de voyage Adulte V GARC Livre
  • Commentaire(s)

1 Commentaire(s)

  1. Portrait de adminSite
    avril 16, 2015 17:01 PM

    César a aimé Iénisseï de Christian Garcin, un auteur prolixe aux multiples facettes ; il a publié des romans, des récits de voyage, des fictions biographiques, des poèmes... Le point commun de beaucoup de ses livres est la quête de l'inconnu, que ses personnages soient réels ou imaginaires. Dans Iénisseï il dresse un état des lieux de la Sibérie et de la Biélorussie et nous dit quelque chose de la complexité des relations entre Russie et peuples de l'ancien bloc soviétique. Avec une empathie évidente pour ceux qui croisent son chemin, il attrape l'âme et le réel des lieux traversés à petite allure... Christian Garcin pratique les "déplacements doux", il marche ou se laisse glisser au fil de l'eau, aucune précipitation dans ses voyages, la lenteur est indispensable pour changer le point de vue, le mode d'attention à la géographie physique et humaine. Rendez-vous à la Bibliothèque pour rencontrer Christian Garcin le 26 novembre 2016, a rappelé César !

Top