Le grand jeu

3
Moyenne: 3 (1 vote)
Texte imprimé
Parution: 
2016
Editeur: 
Rivages
Importance matériel: 
1 vol. (189 p.) : 21 cm

Connectez-vous pour pouvoir réserver.

Résumé

Une femme décide de s'isoler dans un refuge accroché à la paroi d'un massif montagneux. Elle s'impose la solitude, ainsi qu'un entraînement physique et spirituel intense. Elle cherche, dans cette mise à l'épreuve, à savoir comment vivre. Mais sa rencontre inattendue avec une ermite bouleverse ses plans. ƯElectre 2016

Avis des lecteurs

La solitude absolue, retrait volontaire ou accidentel du monde et des autres, est la condition pour explorer la question qui traverse Le grand jeu et Le dernier monde, deux romans de Céline Minard que présente Marie-Claire : 'Peut-on trouver en soi des raisons de vivre ?' Le dernier monde est un roman insolite qui laisse certains perplexes. Marie-Claire y voit un récit riche d'interrogations ontologiques et parfaitement écrit... Minard ne laisse personne indifférent !




Disponibilité Localisation Section Cote Type de document
DisponibleDisponible Rez-de-chaussée - Romans Adulte R MINA Livre
  • Commentaire(s)

1 Commentaire(s)

  1. Portrait de 10153
    MITOU-COMBEAU Dominiqueseptembre 06, 2016 14:31 PM

    A la recherche de la paix de l’âme...

    Au début il y a un projet, celui de mettre en œuvre un traitement pour se guérir de la maladie de la détresse. Il consiste à s’isoler radicalement du monde, des autres. Cela relève du défi bien pensé, parfaitement organisé car il ne s’agit pas de souffrir inutilement.

    Le récit propose une alternance de pages précises sur la vie matérielle dans des conditions difficiles et des considérations morales sur l’humain.

    On aime : la recette du clafoutis à la poêle et les recommandations en cas de courbatures, la route du carabe… bref, tout ce qui relie ce texte à ceux qui nous parlent de retour à la nature (ce qui n’est, ici, pas le sujet), l’empathie de la narratrice pour les règnes végétal, minéral et animal exprimée dans de très belles pages émouvantes, le style de l’auteur qui donne à sa langue le vif d’un trait de flèche !

    On aime moins l’intrusion dans le récit d’un spécimen humain peu crédible, et le questionnement sur l’existence, les relations humaines, amis et ennemis, haine et amour, laisse un peu indifférent !

    DMC

Top